IBM : la création d'un centre de compétences en vue à Casablanca

Le groupe américain de services informatiques devrait annoncer le 5 juillet la création d’un "Global delivery center" dans la capitale économique du Maroc où il est déjà présent, tout comme à Rabat.

IBM s'apprête à ouvrir un nouveau centre régional à Casablanca, selon le quotidien marocain "Le Matin". Ce type d’implantation dénommé "Global delivery center" existe déjà dans de nombreux autres pays comme par exemple à Sofia ou au Caire.

Ces centres selon les pays prennent en charge différentes fonctions des technologies de l'information: consulting, conception, intégration de systèmes, management, outsourcing, etc…

Toujours selon la presse marocaine, l’annonce du centre devrait être faite jeudi 5 juillet par des représentants d’IBM et le ministre de l’Industrie et des nouvelles technologies Abdelkader Amara.

Le centre marocain dont la taille n'est pas précisée pourrait notamment servir de hub pour desservir l’Afrique francophone.

En septembre 2012, IBM avait déjà officialisé une première extension au Maroc avec l’ouverture d’une filiale à Rabat, à côté de celle existante de Casablanca qui est située dans le quartier d'affaires de Sidi Maârouf. Selon le groupe, cette implantation de Rabat doublait alors l’effectif d’IBM au Maroc (sans plus de précision).

“IBM met un fort accent sur son investissement au Maroc compte tenu des opportunités liées à son taux de croissance et son marché de plus en plus compétitif”, notait à cette occasion en 2012 Abdallah Rachidi Alaoui, directeur général d’IBM au Maroc.

Le futur centre de Casablanca qui doit être annoncé jeudi s’inscrit, tout comme l’extension de Rabat, dans le cadre d'un grand programme de développement d'IBM en Afrique comprenant l’ouverture de nouvelles filiales et le recrutement de plusieurs centaines de salariés.

IBM, qui emploie plus de 400 000 salariés dans le monde est présent au Maroc de longue date. Le royaume a accueilli le premier "IBM Innovation and technical exploration center" d’Afrique ouvert à Casablanca en 2008. IBM dispose d'autres centres similaires à Johannesburg ainsi qu'à Nairobi où ce centre qui vient d'ouvrir.

Parmi ses clients au Maroc, IBM cite Crédit Agricole, Barid Al Maghrib (poste marocaine) AttijariWafaBank, BMCE ou BCP. Ces dernières années IBM a travaillé aussi sur l’architecture des réseaux de transports publics pour Rabat et Salé.

Si cette nouvelle d'un centre additionnel à Casablanca se confirme, elle renforcerait le poids du Maroc en Afrique, du Nord notamment, sur le marché de l'offshoring et des services informatiques, un de choix stratégiques du royaume dans le cadre de sa politique industrielle dénommée "Pacte national pour l'émergence industrielle".

Selon des chiffres du gouvernement, l'offshoring qui s'appuie notamment sur des parcs d'activité à fiscalité réduite comme Casanearshore à Casablanca a permis la création de près de 30 000 emplois au Maroc. Avec la présence d'opérateurs étrangers (Dell, Atos, Webhelp, BNP Paribas...) ou marocains (Intelcia...).

Pour la plupart de ces entreprises, il s'agit de mener des opérations de type BPO (Business process outsourcing) comme des centres d'appels à faible contenu de conception. Pour l'instant.

Source : Usinenouvelle